Projet Pédagogique

Introduction :

Le projet pédagogique concrétise la volonté d’exposer les moyens que donnent « Les lutins de Bellefois » afin d’accompagner, du mieux possible, les enfants à entrer en socialisation et en autonomie pour qu’ils deviennent des citoyens à part entière.

Il fait suite, au projet éducatif, qui expose les valeurs et les objectifs communs aux parents et aux professionnels.

L’accueil :

L’adaptation :

L’arrivée d’une nouvelle famille à la crèche est un moment important pour la famille et également pour les membres de l’association et de la vie au quotidien de la structure.

Cette période d’adaptation est indispensable car il s’agit souvent de la première séparation de l’enfant et de sa famille.

Un ou deux professionnel/les seront référents de l’enfant durant cette période. Un planning d’adaptation est établi avec le parent mais celui-ci est modulable au cours de cette période en fonction des besoins de l’enfant et du parent.

Cette période se déroule en deux temps :

Dans un premier temps, le ou les parents viennent à la crèche avec leur enfant. Le professionnel référent est détaché du groupe pour ce temps. Ces premières rencontres sont dédiées à l’écoute des informations données par la famille. Une « fiche de rythmes » permettra aux professionnels de recueillir les informations qui leur seront nécessaires pour s’adapter au mieux au rythme du nouveau venu.

Ces temps permettent à  l’enfant accueilli et à ses parents d’apprendre à connaitre les autres enfants, les autres parents ainsi que l’équipe éducative, et apprécier les particularités de la crèche parentale.

Dans un deuxième temps, l’enfant viendra seul à la crèche, sur des temps progressifs (ex : d’abord ½ heure, ensuite 1h,…). Cela lui permettra de prendre tranquillement sa place dans un nouvel univers qui deviendra bientôt le sien.

L’accueil quotidien :

La relation triangulaire parents/enfants/professionnels se joue chaque jour,  d’où l’importance des moments de transmissions.

Lors de l’accueil du matin et du soir, les professionnels invitent les parents à rester afin d’accompagner l’enfant lors de la séparation et des retrouvailles.

Les professionnels aménagent l’espace et proposent des jeux afin de favoriser l’accueil des enfants.

Les transmissions maison/crèche et crèche/maison permettent d’informer du sommeil, de l’appétit, de l’humeur, du déroulement de la journée, de la motricité et de la santé de l’enfant (prise de médicaments, fièvre…). Celles-ci sont retranscrites sur une feuille prévue à cet effet puis partagées avec l’ensemble des professionnels.

Chaque jour un professionnel est référent d’un groupe d’enfant. Ce choix de l’équipe a été fait afin de favoriser les repères des enfants. Les repères assurent à l’enfant permanence, sécurité, régularité et stabilité.

Dans la mesure du possible, nous essayons de respecter la discrétion et la confidentialité des informations avec les familles.

 Les repas :

Le temps du repas est un moment important. Il se veut convivial et adapté aux besoins de chaque enfant. C’est aussi l’occasion pour les enfants d’éveiller leur goût tout en favorisant l’acquisition de leur autonomie. Nous privilégions ainsi le plaisir de découverte des goûts et des aliments.

Nous proposons aux enfants plusieurs possibilités de manger :

  • Avec des plateaux à compartiments où se trouve leur repas complet. Les enfants peuvent manger les aliments dans l’ordre qu’ils souhaitent.
  • Avec des assiettes. Les enfants sont encouragés à se servir seul.
  • Nous leur proposons une fourchette et une cuillère mais les enfants ont le droit de toucher les textures et de manger avec leurs doigts. Le repas est un moment de plaisir et de découvertes, c’est pourquoi nous invitons les enfants à goûter de tout, mais nous ne les forçons pas à manger s’ils ne le désirent pas.

Toutefois, il ne sera pas proposé d’autre repas prévu à l’enfant (sauf allergies ou maladies avérées).

De plus, pour favoriser la découverte et le plaisir de manger nous proposons tous les matins un petit goûter. C’est aussi l’occasion de s’hydrater et de créer un moment convivial. L’équipe éducative propose des ateliers cuisine et des repas à thème (pique-nique, repas colorés,…).

Acquisition de l’autonomie à travers le repas.

Nous encourageons les enfants à nettoyer leur visage seul et à participer au rangement de la table et à mettre leur bavoir et gant dans une panière à linge sale.

Motricité :

Nous nous évertuons au quotidien à pratiquer la découverte des enfants par eux-mêmes, selon le principe de la « motricité libre », dont voici la définition en quelques mots et images associées. (Images issues du blog Bougribouillon http://bougribouillons.fr)

La motricité libre consiste à laisser libre cours à tous les mouvements spontanés de l’enfant sans les lui enseigner.

Le développement moteur de l’enfant s’acquiert naturellement.

Exemple : A la crèche, tant que l’enfant ne sait pas s’assoir tout seul, il ne sera pas installé dans une chaise haute au moment du repas mais dans les bras.

C’est laisser la possibilité à l’enfant de découvrir son corps, d’explorer ses capacités.

C’est permettre à l’enfant de passer à l’étape suivante de sa motricité, comme il le souhaite, quand il le souhaite.

Le Change :

Les enfants sont changés de manière régulière au cours de la journée. Un protocole de change a été établi (visant à respecter les règles d’hygiène).

Le change en plus d’être un moment de soin est un moment privilégié entre l’adulte et l’enfant. C’est un temps d’échange avec l’adulte où grands et petits communiquent par des sourires, des paroles, des gestes, des comptines. L’enfant découvre aussi à ce moment son corps par le toucher, la parole. Ce n’est pas la durée du change qui est importante, mais la qualité relationnelle de ce moment.

L’acquisition de la propreté ne peut se faire sans l’accord de l’enfant. Il doit être prêt physiquement et psychiquement (lorsqu’il l’a décidé). L’équipe éducative propose aux enfants qui le souhaitent d’aller sur le pot ou les toilettes mais ne l’impose pas.

L’équipe pourra se refuser toute demande d’un parent non adaptée au développement de l’enfant et à la vie en collectivité.

Nous veillons également à l’intimité de l’enfant (l’adulte se tourne pour ne pas regarder un enfant qui fait ses besoins).

Le Sommeil :

Le sommeil joue un rôle primordial dans la construction physique et psychique du tout petit. Il lui permet de récupérer, de prendre des forces, après des moments riches en  découvertes. A la crèche, les temps de sommeil sont pensés dans le respect des rythmes et des besoins de chacun.

Les enfants sont répartis dans différents dortoirs en fonction de leur âge. Chaque enfant à son propre lit. Les parents peuvent s’ils le souhaitent, aménager l’espace sommeil de leur enfant avec des éléments rassurant (turbulettes, photos, …). Ces derniers devront être dans le respect de chacun et donc ne pas déranger le sommeil des autres enfants (Ex : boîte à musique).

Le sommeil à la crèche peut-être différent que celui de la maison. Certains enfants dorment beaucoup plus à la crèche qu’à la maison, pour d’autre c’est l’inverse.

Le sommeil de l’enfant doit être respecté, ainsi un enfant qui dort n’est pas réveillé pour quelconque obligation organisationnelle. Si un parent arrive et que son enfant dort encore c’est lui qui prendra la décision de le réveiller ou pas.

Le lever de l’enfant se déroule dans le calme et la bienveillance afin de respecter le rythme de réveil de l’enfant (retour progressif à la luminosité, paroles à voix basse…)

Sommeil des bébés/moyens :

Les temps de sieste sont échelonnés dans la journée en fonction des rythmes et des besoins spécifiques de chaque enfant.

La professionnelle verbalise à l’enfant le moment où il manifeste sa fatigue.

L’endormissement se fait en fonction des habitudes de chacun. Certains nécessite une présence sécurisante à leurs côtés, d’autres préfèrent s’endormir seul.

La professionnelle adapte donc son accompagnement à ce qu’elle connait et à ce qu’elle observe de l’enfant dont elle s’est occupée.

 

Siestes des grands :

Il y a d’abord un rituel d’endormissement le « temps calme » aux alentours de 12h. C’est une phase qui prépare les enfants à la sieste. Un membre de l’équipe accompagne les grands dans leur dortoir et leur propose un temps de lecture, de relaxation,…

Ensuite ils sont changés puis accompagnés dans leurs lits. Un adulte est présent dans le dortoir lors de l’endormissement (entre 12h30 et 13h).  Les enfants s’endorment et se réveillent à leur rythme. Ceux qui ne souhaitent pas dormir se reposent dans leur lit.

Une fois réveillés, les uns iront jouer tout de suite tandis que d’autres auront besoin d’un temps individuel pour se réveiller.

 

 

Doudou et tétines :

Le doudou et/ou la tétine peuvent être importants pour certains enfants et les aider à évoluer en dehors du cercle familial. Pour autant, tous les enfants n’ont pas la nécessité d’avoir un doudou et/ou une tétine.

C’est un lien rassurant pour l’enfant dans sa vie à la crèche. L’enfant gère son doudou. Il y a un « range doudou » dans la pièce de vie à hauteur des enfants. Les tétines sont accrochées dans le couloir, l’adulte lui donne lorsque l’enfant en éprouve le besoin.

L’adulte demande à l’enfant de poser doudou et/ou tétine pour certains moments de la journée (activités, repas, lorsqu’il veut s’exprimer par la parole…).

Jeu libre/Activité :

Le jeu libre et les activités contribuent au développement des enfants.

Les deux sont proposés de manière alternée tout en correspondant au rythme biologique de l’enfant et en prenant compte de la dynamique de groupe.

L’équipe des Lutins de Bellefois a fait le choix de favoriser le jeu libre qui est l’activité principale chez les enfants de moins de trois ans.

Le but du jeu libre est de permettre à l’enfant d’apprendre l’autonomie et d’acquérir confiance en lui en prenant ses décisions.

Lors des temps de jeu libre, l’enfant fait le choix de son jeu et lui donne le sens qu’il veut. Si par exemple il décide de placer une voiture sur un jeu de construction, il crée sa propre histoire. C’est ainsi que les enfants développent leur créativité.

En jouant de manière autonome, l’enfant est également confronté à des problèmes qu’il va apprendre à résoudre.

L’adulte reste cependant proche et à sa hauteur, dans le cas où l’enfant souhaiterai interagir avec l’adulte.

Les activités dirigées sont proposées par l’adulte et non par l’enfant et nécessitant des règles (peintures, cuisine, motricité,…). Elles sont choisies en fonction de l’âge des enfants, du développement, de leur souhait et du déroulement de la journée.

L’adulte donne le cadre et les règles mais celles-ci ne doivent pas entraver la créativité de l’enfant. (Ex : activité gommettes, l’enfant choisi les gommettes qu’il souhaite et les colle à l’endroit de la feuille qu’il désire). Il ne doit jamais y avoir d’attente de résultat.  La production de l’enfant lui appartient et il décidera d’en faire ce qu’il souhaite (l’offrir, l’afficher dans la crèche, la déchirer,…).

Pour respecter le désir de don à l’initiative de l’enfant il ne sera pas proposer de cadeau de fête des mères, fête des pères, noël.

Aucune fête religieuse ne sera proposée et fêter à la crèche dans un souci de laïcité et de respect du choix de chaque famille.

Place des parents:

« Les parents sont les parents et restent les parents ».

Nous sommes de passage dans la vie des familles et des enfants que nous accueillons.

C’est pour cela que nous avons du respect pour chaque parent. Nous respectons les choix de vie, les choix éducatifs de chaque famille. Et dans la mesure où ils ne vont pas à l’encontre de nos règles de vie, c’est avec plaisir que l’équipe les appliquera dans l’intérêt de l’enfant.

Une grande place physique est laissée aux familles. Les familles sont invitées à aller se déplacer au sein de la crèche afin de déposer les affaires de leurs enfants dans les différents casiers. Il est possible, pour les parents qui le souhaitent, de rester à la crèche pour passer un moment avec leur enfant. Ils sont invités à s’installer à hauteur des enfants et  à avoir une attitude bienveillante.

De plus dans le respect de la confidentialité des familles, nous leur demandons  d’être attentifs à avoir une distance lors des transmissions entre professionnels et parents.

Les transmissions sont la base de notre travail ensemble. Elles représentent la transition entre le lien familial et le lieu de garde. Elles sont indispensables pour que l’enfant passe une bonne journée et pour que nous puissions prendre soin correctement de lui.

Outils à disposition des parents:

  • Une bibliothèque est à disposition des familles qui souhaitent s’informer sur des thématiques concernant leur enfant.
  • Tout au long de l’année, nous avons plusieurs moments de rencontre :

– Le temps de l’adaptation : avec la visite des locaux ; la présentation de l’équipe et du rôle de chacun,  l’explication du fonctionnement de la structure.

– Les réunions parents/professionnelles dans l’année sont des moments d’échanges et de découverte.

– Les spectacles, les activités extérieures sont l’occasion de passer des moments conviviaux.

Nous souhaitons établir une relation de confiance et un partage. Nous avons l’intime conviction que les parents sont les seuls à avoir une connaissance parfaite de leur enfant, de ses besoins et de sa manière de nous les faire comprendre. Tout comme nous avons une connaissance sur sa vie en collectivité. Nous souhaitons un partenariat entre famille et crèche autour de l’enfant et dans son intérêt.

L’accueil de l’enfant en situation de handicap :